Conseil de développement

Depuis 2002, un Conseil de développement est en place à GrandAngoulême. Conséquence du passage à 38 communes de l’Agglomération, le CDD a été renouvelé en mai 2017.

Présentation d'un Conseil de développement

C’est un collectif de citoyens et d’acteurs du territoire, issus d’horizons différents et tous bénévoles, qui souhaitent réfléchir ensemble et échanger pour proposer aux élus de GrandAngoulême des projets et des actions visant à améliorer leur vie quotidienne.

Les lois de 2014-2015 ont renforcé les Conseils de développement en les rendant obligatoires dans tous les établissements publics de coopération intercommunale (communautés d’agglomération, communautés de communes…) de plus de 20 000 habitants. Le Conseil de développement a pour vocation d’alimenter la réflexion des élus.

Les missions du Conseil de développement de GrandAngoulême

Il a trois missions principales :

  • renforcer le débat public, en créant des espaces de débat et de réflexion ;
  • aller à la rencontre et écouter les habitants et les acteurs du territoire ;
  • construire collectivement des avis sur les projets et enjeux du bassin de vie.

Pour en savoir plus : Coordination Nationale des Conseils de développement

Les thèmes de travail abordés en Conseil de développement ?

  • Les grands enjeux du territoire autour de l’économie, du social et de l’environnement (thème principal au centre)
  • La culture pour tous
  • Les mutations économiques, l’économie sociale et solidaire
  • Les solidarités, la santé
  • Les déplacements
  • Le vivre ensemble
  • La participation des citoyens et des acteurs dans la prise de décision politique
  • Les politiques sportives

Le Conseil de développement peut travailler sur tous les sujets du quotidien et beaucoup de ses propositions ont été retenues par les élus communautaires.

Exemple de travaux concrets

Les membres du Conseil de développement recueillent l’avis du plus grand nombre de personnes.

  • Opération « Porteurs de paroles », « A quoi ça sert les autres ? », 2015-2016.  300 témoignages recueillis durant le festival Musiques Métisses et le forum Sport Santé Environnement.
  • Forum ouvert « Et si on jouait collectif ? » en avril 2016 à l’espace Carat. Premières rencontres de la participation citoyenne sur le Grand Angoulême. 200 personnes présentes, 7 grandes propositions qui ont alimenté la charte de la participation citoyenne
  • Un groupe de travail composé d’élus, de techniciens et de membres du Conseil de développement a élaboré une charte de la participation citoyenne. Cette charte a été votée à l’unanimité par les élus. Elle les engage à prendre en compte la participation citoyenne dès la phase de projet des politiques publiques du territoire et pendant leur mise en œuvre.
  • Auditions de citoyens et d’acteurs pour nourrir la démarche et les propositions du Conseil de développement. Plus de 70 personnes ont été entendues sur la démocratie locale, la place des associations, le vivre ensemble…
"Une aventure collective et humaine pour faire entendre vos voix"

Contact
Le site du conseil de développement
facebook.com/codevangouleme16
25, Bd Besson Bey - 16023 ANGOULEME CEDEX
05 45 93 08 28

La composition du conseil de développement
130 personnes environ
• 56% de citoyen(ne)s
• 22% d’acteur(rice)s
• 22% de représentant(e)s, non élus, des 38 communes

Qui peut s'inscrire ?
Le Conseil de développement est ouvert à tout habitant majeur et tout acteur (association, entreprise…) se trouvant sur le territoire du Grand Angoulême, n’ayant pas de mandat d’élu au sein d’une collectivité territoriale, et étant intéressé par les projets du territoire.
Pas besoin d’être un expert ! Il suffit d’avoir envie d’apporter son point de vue, son expérience et ses idées et d’avoir envie de travailler ensemble !
Quels engagements pour les participants ?
- un engagement de 3 ans minimum de 2017 à 2020 ;
- une participation à au moins un groupe de travail : 2 heures en fin de soirée - 1 fois par mois ;
- il est possible de s’engager davantage en animant un groupe de travail et en participant à l’animation du Conseil de développement.