Mission égalité femme-homme

8 mars : la culture de l’égalité

La communauté d’agglomération de GrandAngoulême lance pour la quatrième année consécutive une campagne de communication pour la journée internationale des droits des femmes, ce 8 mars 2024. Portée par la mission égalité femmes-hommes, la campagne met à l’honneur 11 femmes artistes de notre territoire à travers les 9 arts majeurs (l’architecture, la sculpture, les arts visuels, la musique, les arts de la scène, la littérature et la poésie, le cinéma, les arts médiatiques et la bande dessinée).

L'ART DE L'ARCHIECTURE PAR FREDERIQUE BUA

Née à Casablanca puis, ayant étudié à Nantes, Frédérique Bua a créé son agence d’architecture à Angoulême où elle a exercé son métier de 1981 à 2020, le défendant aussi au sein de l’Ordre des architectes comme conseillère. Et en 2020, elle a intégré en tant que présidente l’association ARCHI 16 composée d’architectes, d’urbanistes et de paysagistes de Charente, y participant à la diffusion de la culture architecturale et au débat sur l’aménagement du cadre de vie. ARCHI16, le CAUE et le service Pays d'art et d'histoire de GrandAngoulême collaborent chaque année à l'occasion des Journées nationales de l'architecture, programmées mi-octobre par le ministère de la Culture, pour sensibiliser les publics à l'architecture et à ses métiers. Après la vente de son agence, Frédérique Bua se dirigera vers la construction de sculptures en argile et à la gravure sur cuivre. Elle a été emportée par le plaisir tactile du modelage de la terre et la beauté de cette matière commune et essentielle, là sous nos pieds, de toutes les cultures sur tous les continents. Matière aussi constitutive de nombres de constructions de son pays natal. Ce choix de la céramique en apparente rupture avec le travail de l’architecte en est en fait une prolongation par le jeu de volumes minéraux avec l’espace avec en sus le plaisir de la fabrication directe, humblement les mains dans la terre. © Crédit photo : Gérard Martron

L'ART DE LA SCULPTURE PAR AMANDINE PIERNÉ

Le travail d'Amandine Pierné-Petermann est ancré dans l'expérience des lieux et des instants. Sa pratique vagabonde entre 2 et 3 dimensions, aux lisières de l'abstraction et de la narration. Elle croise imageries, matériaux et phénomènes d'ordres naturel (huîtres, sable), artificiel (chrome, aluminium) et personnel (souvenirs, fictions) via des correspondances plastiques et poétiques. Chez elle, le paysage n'existe pas dans la nature. Composition humaine, il témoigne de l'intériorité et de l'air du temps. La nacre devient chrome, chrome comme l'eau. Il s'agit moins pour elle de représenter les instants ou les lieux que de formuler l'effet, le produit : des "endroits", synthétiques dans les deux sens du terme. Des endroits qui durent. Amandine Pierné-Petermann est plasticienne, diplômée de l'Eesi, occasionnellement commissaire d'expositions et artiste-intervenante auprès du Frac Nouvelle-Aquitaine Méca.

L'ART DU DESSIN PAR DIANE VICTOR

Diane Victor vit entre l’Afrique du sud et la Charente. Dans le cadre du partenariat entre l’école d’art et l’Atelier Le Grand Village, Diane Victor a l’habitude de venir à l’atelier de gravure pour tirer ou faire tirer des œuvres. C’est dans ce contexte que nous avons découvert son fascinant travail sur la lumière et l’ombre qui transporte le spectateur dans un univers engagé et captivant traitant divers sujets sociaux et politiques. Artiste internationalement reconnue, elle combine habilité technique avec des concepts symboliques et nous évoque une gamme complexe d’émotions. © Crédit photo : Virginie Perocheau

L'ART DE LA MUSIQUE PAR CLEO T ET MORGANE

Cleo T. est une compositrice, auteure et artiste interprète. Elle publie 3 albums et a donné plus de 200 dates en Europe, aux États-Unis et au Canada. Elle développe un projet de résidence d'artistes en milieu rural, axé principalement sur l'accueil et la mise en réseau de femmes artistes européennes. Fière femme et mère dans les arts, elle milite pour la parité femmes-hommes en agissant dans le cadre de Keychange, du mentorat ShesaidSo et des programmes locaux avec la Nef et Les Drolesses Musiciennes. Cleo est également artiste associée de la Nef, ce qui lui a permis de mettre en place des sessions de mentorat et des actions de médiations culturels auprès des scolaires.
Passionnée de musique et de chant, Morgane enregistre sa toute première chanson à la Nef où elle y jouera plus tard sur scène avec son groupe de l'époque. Elle a participé à l’étude de la Nef sur la place des femmes dans la musique. Rencontres et échanges autour de cette question, où les femmes restent très peu représentées. Dans le cadre de son mentorat avec Cléo T, elle a pu identifier ses besoins actuels comme l’autonomie et la légitimité. Aujourd'hui en pleine écriture d’un conte musical sous forme de livre pour enfant, elle apprend et avance sur son chemin artistique.

 

L'ART DE LA LITTÉRATURE PAR FRANCY BRETHENOUX

Née à Angoulême a beaucoup voyagé et enseigné à l’étranger. Ses expériences faites auprès de cultures riches et différentes l’ont sans aucun doute influencée. Son écriture, malgré ses différentes formes –romans, nouvelles, théâtre, récits, contes musicaux- révèle une préoccupation où l’esthétique ne saurait être une fin en soi. Elle cherche avant tout à rendre compte d’une réalité rythmée par la vie de femmes, d’hommes, réels ou imaginaires, dans leurs grandeurs et leurs bassesses. Elle nous invite à penser et à agir pour ne pas nous résigner. Francy Brethenoux-Seguin enseigne le français et l’anglais depuis plusieurs décennies. Cette passion et son engagement dans les langues l’ont amenée à animer des ateliers d’écriture auprès de femmes, de migrantes, de collégiens et lycéens en France et à l’étranger : Sénégal et Nouvelle Calédonie.  Son dernier roman épistolaire, Vivre debout (2022), dans lequel elle interpelle Lydie Salvayre lui a valu un retour très élogieux de la part de cette dernière. Elle est également dramaturge. Sa pièce, Assez, qui rencontre encore aujourd’hui un certain succès traite de la violence conjugale. Sa dernière pièce, Petites Lâchetés, a été crée et jouée à la Scène Nationale d’Angoulême (2017). Depuis plus de 20ans, Francy Brethenoux-Seguin accompagne, individuellement, des femmes d’origine étrangère afin de les préparer au concours d’aide-soigante et d’infirmières, qu’elles ont réussi pour la plupart.

L'ART DU THÉÂTRE PAR MARTHE FELTEN

Marthe Felten est comédienne et responsable artistique de la Cie du Paon Bleu. C’est sur la commune d'Angoulême qu’elle a monté sa compagnie. Elle a proposé de 2016 à 2018 un travail corporel auprès des élèves de la section théâtre du Conservatoire de GrandAngoulême. Elle est soutenue régulièrement pour ses projets de création par GrandAngoulême, la Mairie et le Département. À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes : Ouverture et Performances devant le tribunal sur « La femme naît libre et demeure égale à l’homme en Droits » d’Olympe de Gouges par le Département. Performance retraçant l’ historique de la vie d’Olympe de Gouge en soutien au Collectif 8 Mars.  Elle 2023, elle participe au Festival Mars en Braconne sur la commune de Brie. Marthe Felten a également collaboré avec la médiathèque de L'Alpha lors d'une lecture à deux voix. En 2024, son spectacle Lili &et La Louve tournera en Charente dans le Festival Graine de Mômes. Et cet été, elle reprendra Jardins Animés avec Charlotte Van Dongen, après l’histoire du Jardin Vert, nous descendrons sur la Passerelle d’Hugo Pratt et nous nous promènerons d’une Rive à l’autre pour découvrir les histoires de notre ville, dans le cadre des Parenthèses des Beaux-Jours d’Angoulême.

L'ART DU CINÉMA PAR ISABELLE FOUGÈRE

Autrice-réalisatrice et écrivaine, Isabelle Fougère a été reporter pour la presse française et étrangère. Elle a réalisé des documentaires pour Arte, TV5 Monde ou France Culture, dont Alma, une enfant de la violence, récompensé de nombreux prix internationaux et des fictions, dont Des Juliettes et des Roméos (France TV).  Elle est également autrice de romans, dont Potosi en sol mineur (Artem & Cetera/Blume) et Alma (Le Bec en l’air), et d'essais, dont Imbattables, 50 sportives d'exception qui ont marqué l'histoire, qui paraît aux Editions Leduc en mars 2024. Engagée dans de nombreux projets associatifs, elle a présidé l'Association des Femmes Journalistes et co-fondé l'association Artem & Cetera, au sein de laquelle elle anime des ateliers d'écriture et de réalisation. Elle a notamment mené pour Grand Angoulême le projet Angoulême-Mayotte, une correspondance documentaire, avec le photographe Miquel Dewever-Plana, et produit avec des collégiens une série de  courts métrages qui ont reçu le Prix 2023 de l'Audace Artistique et Culturelle de la Fondation Culture & Diversité, avec les Ministères de l'Éducation nationale et de la Culture. © Crédit photo : Miquel Dewever-Plana

L'ART DE LA PHOTOGRAPHIE PAR JULIE DESBOIS

Journaliste depuis plus de 10 ans maintenant, Julie Desbois a accroché le métier de ses rêves. Celui que, parfois, sans grande conviction, on a essayé de lui faire abandonner. L’écriture d’abord. Mais la photo n’a jamais été très loin. Elle a toujours aimé promener son œil, souvent désinvolte, sur son environnement. Avant de se dire qu’elle pourrait sérieusement devenir photographe, reporter photographe. Voir le monde à travers le viseur, c’est se protéger. S’en détacher, c’est souvent prendre une claque. Elle s’en rend compte quand les gens restent bouche bée devant une de ses images. Quand ça les prend aux tripes et que ça leur tire les larmes. Son histoire avec l’Alpha a donc commencé avec une exposition photos. Fin mars, début avril, une semaine de vacances à tuer. Elle n’a pas vraiment envie qu’elle soit banale. Plutôt utile. Elle décide donc d’aller en Turquie, dans la zone touchée par le séisme. Simplement avec son sac à dos, quelques vêtements et tout son matos photo. Elle revient avec des centaines d’images. Une semaine hors du commun. Elle a vu de ses yeux et immortalisé ce qui défilait à la télé. Elle a enfin concrétisé ce pour quoi elle a choisi ce métier. Retour à la maison. Et un autre cap à passer. Celui de proposer son exposition à qui la voudrait bien. L’Alpha a dit oui pour le mois d’octobre 2023. Et le séisme en Turquie a eu un petit retentissement en Charente. Une mission accomplie : que l’on n’oublie pas ces victimes si loin de nous. En novembre, elle a continué. Direction le Maroc. Ainsi, les théâtres de séismes sont devenus son fil conducteur de 2023. La photo, son fil d’Ariane pour la vie. © Crédit photo : Renaud Joubert

L'ART DE LA BANDE DESSINÉE PAR ZOÉ SAUVAGE

Après des études universitaires en écologie et en éthologie, Zoé Sauvage décide de quitter le milieu scientifique pour partager ses connaissances avec le plus grand nombre. Aujourd’hui illustratrice et autrice de bandes dessinées, Zoé s'inspire de faits scientifiques et de processus naturels comme points de départ d’œuvres de fiction dans lesquelles elle interroge le lien entre l'espèce humaine et ce qu'on appelle "la nature". Entre 2019 et 2021, elle est résidente à la Maison des auteurs à Angoulême, où elle crée son tout premier roman graphique, Les Fées scientifiques, qui parait en 2022 chez Cambourakis, dans la collection Sorcières. Dans ce récit initiatique se déroulant en 2047 dans un mégaparc interdit à toute présence humaine, Zoa, jeune étudiante en écologie, va croiser la route de cinq femmes scientifiques aussi inspirantes qu’attachantes, grâce à qui elle comprend peu à peu que notre rapport au vivant est plus complexe qu’elle ne l’avait imaginé. Pour accompagner la sortie du livre, et pour la fête de la science 2022, la médiathèque de L'Alpha a accueilli une rencontre avec Zoé Sauvage ainsi qu'une exposition et des ateliers enfant mettant en lumière le parcours des cinq femmes scientifiques mises en scène dans le livre. © Crédit photo : Alain François