⚐ À la une Déchets

Tri des déchets alimentaires : on commence maintenant !

Le 1er janvier 2024, les déchets alimentaires ne pourront plus être mélangés aux ordures ménagères dans vos bacs ou vos sacs noirs. Dès la rentrée 2022, GrandAngoulême commencera à mettre à votre disposition de nouveaux outils qui vous aideront à préparer ce changement. 

En septembre, certaines communes du territoire seront équipées d’un nouveau dispositif : les bornes à déchets alimentaires. Vous pourrez y déposer, dans des sacs bien fermés, les déchets alimentaires qui peuvent générer des nuisances olfactives : petits restes de repas (pâtes, riz, …), restes de viande et de poisson (même emballés dans des barquettes en carton ou plastique lorsqu’ils sont périmés). Les bornes permettront de valoriser ces déchets difficilement compostables. Pour tous les autres déchets alimentaires, épluchures de fruits et de légumes, thé, marc de café…vous pourrez utiliser votre propre composteur ou lombricomposteur, ou encore l’un des composteurs publics que l’agglomération installe sur son territoire.

Pour faciliter l’utilisation de ce nouveau matériel, GrandAngoulême distribuera gratuitement dans les communes concernées des bio-seaux, un badge d’accès à la borne à déchets alimentaires, et des composteurs de jardins.

Tout le monde est concerné

À l’exclusion des professionnels qui doivent se rapprocher des filières spécifiques professionnelles, tous les habitants de GrandAngoulême, quel que soit leur lieu de résidence, maison individuelle ou immeuble collectif, devront à terme respecter ces nouvelles règles et trier à la source leurs déchets alimentaires. Toutes les communes du territoire seront équipées d’ici fin 2023.

Si vous habitez l’une des communes concernées par la première vague (2022) de distribution, vous recevrez dans votre boite aux lettres, début septembre, un courrier personnalisé qui vous expliquera les enjeux de la démarche ainsi que les modalités de la distribution (date, lieu, horaires, …), qui seront également affichées dans les commerces de proximité.

 

Plus d'informations sur : J'agis pour réduire